CHERCHEZ DANS LES ANNONCES : un nom, une date, un lieu, etc.

Les catgories de bouteille  la mer

Messages perso - Que deviens-tu ? (trente ans après)

Réf: PV130102022

Publié le 30 Octobre 2022 à 18h17 par jérômedu44

Bonjour,
Tout d'abord je tiens à préciser que bien que je me rappelle très bien du nom et du prénom de la personne dont j'aimerai avoir des nouvelles, je ne citerai ni l'un ni l'autre. Si un jour, elle lit ce message, elle se reconnaîtra et choisira alors de me contacter ou de laisser cette lettre mourir dans les flots numériques qui recouvriront un à un mon unique essai.
Comme indiqué à côté du titre, nous nous sommes vus pour la dernière fois il y a près de trente ans. Tu m'avais rappelée un an et demi après la rupture de notre tendre relation que j'avais choisi d'écourter à peine deux mois après son commencement. Tu n'étais pas en cause, j'avais peur de mes sentiments, peur de nous! Ce jour là, le dernier depuis, tu es arrivé en femme maintenant accomplie, pantalon blanc cintré, petit haut léger mais stricte ; tu avais laissée pousser tes cheveux, le petit carré au volume quelque peu ondulé était oublié au profit d'une chevelure à l'ondulation parfaite reposant à merveille sur tes épaules. Nous avons passé toute cette journée de fin d'été ensoleillée à la terrasse d'un café non loin du centre de Nantes. J'en ai été ravi, fier de me pavaner avec une telle créature à mes côtés. Oui, j'ai bien compris tes appels du pied, mais j'ai eu peur de toi! Que pouvais-je t'apporter?moi, qui n'étais pas bien dans ma peau, moi qui me posait alors des tas de questions quant à mon avenir, moi le frêle jeune homme toujours à réagir comme le plus gauche des adolescent. J'ai d'ailleurs réagi comme tel et t'ai laissé partir une seconde fois sans même te demander un contact, sans même te dire le plaisir que j'aurai à te revoir et tout le bien que cela me faisait de te retrouver à tes côtés.
Puis le soir venu, j'ai vu en rêve, je me suis perdu dans cette ville italienne, si particulière ; tout comme le jour de ta naissance, le temps s'y écoule différemment qu'ailleurs sous le Ponte Vecchio, d'où j'aurais aimé jeter cette bouteille à l'eau comme pour marquer l'ironie du sort...
e-mail: [email protected]

Suivre cette annonce

Réponse(s) à | Que deviens-tu ? (trente ans après)

Répondre à - Que deviens-tu ? (trente ans après)

Pour utiliser toutes nos fonctionnalités :